Scroll to navigation

FSCK.MINIX(8) Administration Système FSCK.MINIX(8)

NOM

fsck.minix – Vérifier l'intégrité d'un système de fichiers MINIX

SYNOPSIS

fsck.minix [options] périphérique

DESCRIPTION

fsck.minix réalise un contrôle de cohérence d'un système de fichiers MINIX Linux

Le programme part du principe que le système de fichiers est inactif. fsck.minix ne doit pas être utilisé sur un système de fichiers monté à moins que vous ne soyez certain que personne n'est en train d'y écrire. Souvenez-vous que le noyau peut y écrire lorsqu’il effectue des recherches de fichiers.

Le nom de périphérique est habituellement de la forme suivante :

/dev/hda[1–63] disque 1 IDE
/dev/hdb[1–63] disque 2 IDE
/dev/sda[1–15] disque 1 SCSI
/dev/sdb[1–15] disque 2 SCSI

Si le système de fichiers a été modifié (par exemple réparé), alors fsck.minix affichera « FILE SYSTEM HAS CHANGED » (le système de fichiers a été modifié) et exécutera sync(2) trois fois avant de quitter. Il n’est pas nécessaire de redémarrer le système après la vérification.

AVERTISSEMENT

fsck.minix ne doit pas être utilisé sur un système de fichiers monté. L'utilisation de fsck.minix sur un système de fichiers monté est très dangereuse car il est possible que des fichiers effacés soient encore en cours d'utilisation, ce qui peut endommager sérieusement un système de fichiers en parfait état. Si vous devez absolument exécuter fsck.minix sur un système de fichiers monté (par exemple sur le système de fichiers racine), assurez-vous que rien ne va écrire sur le disque, et qu'il n'y a pas de fichier « zombie » en attente d'effacement.

OPTIONS

Afficher tous les systèmes de fichiers.
Effectuer les réparations en mode interactif.
Effectuer automatiquement les réparations. Cette option implique --repair et donne la réponse par défaut à toutes les questions. Notez que c'est très dangereux dans le cas d'un système de fichiers gravement endommagé.
Sortie détaillée.
Afficher les informations de superbloc.
Activer les avertissements « mode non réinitialisé » de type MINIX.
Forcer la vérification d'un système de fichiers même s'il est marqué intègre. Cette indication est écrite par le noyau lors du démontage du système de fichiers.
Afficher les informations de version et quitter.
Afficher l’aide-mémoire puis quitter.

DIAGNOSTICS

Il y a de nombreux messages de diagnostic. Ceux qui sont mentionnés ici sont les plus couramment rencontrés lors d'une utilisation normale.

Si le périphérique n'existe pas, fsck.minix affichera « impossible de lire le superbloc ». Si le périphérique existe mais que le système de fichiers n'est pas de type MINIX, fsck.minix affichera « nombre magique corrompu dans le superbloc ».

CODE DE RETOUR

Le code de retour de fsck.minix est un des suivants :

0
Pas d'erreur.
3
Les erreurs du système de fichiers ont été corrigées, le système devrait être redémarré si le système de fichiers était monté.
4
Il reste des erreurs non corrigées sur le système de fichiers.
7
Combinaison des codes de retour 3 et 4.
8
Erreur lors de l'opération.
16
Erreur d'utilisation ou de syntaxe.

AUTEURS

Linus Torvalds
Valeurs des codes de retour par Rik Faith
Ajout de la gestion de l’attribut de validité du système de fichiers : Dr. Wettstein.
Vérification afin d'éviter d'exécuter fsck sur un système de fichiers monté ajoutée par Daniel Quinlan.
Gestion du système de fichiers MINIX v2 par Andreas Schwab, mise à jour par Nicolai Langfeldt.
Correctif de portabilité par Russell King.

VOIR AUSSI

fsck(8), fsck.ext2(8), mkfs(8), mkfs.ext2(8), mkfs.minix(8), reboot(8)

DISPONIBILITÉ

La commande fsck.minix fait partie du paquet util-linux, elle est disponible sur l’archive du noyau Linux.

TRADUCTION

La traduction française de cette page de manuel a été créée par Christophe Blaess <ccb@club-internet.fr>, Michel Quercia <quercia AT cal DOT enst DOT fr>, Thierry Vignaud <tvignaud@mandriva.com>, Frédéric Delanoy <delanoy_f@yahoo.com>, Thierry Vignaud <tvignaud@mandriva.com>, Christophe Sauthier <christophe@sauthier.com>, Sébastien Blanchet, Jérôme Perzyna <jperzyna@yahoo.fr>, Aymeric Nys <aymeric AT nnx POINT com>, Alain Portal <aportal@univ-montp2.fr>, Thomas Huriaux <thomas.huriaux@gmail.com>, Yves Rütschlé <l10n@rutschle.net>, Jean-Luc Coulon (f5ibh) <jean-luc.coulon@wanadoo.fr>, Julien Cristau <jcristau@debian.org>, Philippe Piette <foudre-blanche@skynet.be>, Jean-Baka Domelevo-Entfellner <domelevo@gmail.com>, Nicolas Haller <nicolas@boiteameuh.org>, Sylvain Archenault <sylvain.archenault@laposte.net>, Valéry Perrin <valery.perrin.debian@free.fr>, Jade Alglave <jade.alglave@ens-lyon.org>, Nicolas François <nicolas.francois@centraliens.net>, Alexandre Kuoch <alex.kuoch@gmail.com>, Lyes Zemmouche <iliaas@hotmail.fr>, Florentin Duneau <fduneau@gmail.com>, Alexandre Normand <aj.normand@free.fr>, David Prévot <david@tilapin.org> et Jean-Paul Guillonneau <guillonneau.jeanpaul@free.fr>

Cette traduction est une documentation libre ; veuillez vous reporter à la GNU General Public License version 3 concernant les conditions de copie et de distribution. Il n'y a aucune RESPONSABILITÉ LÉGALE.

Si vous découvrez un bogue dans la traduction de cette page de manuel, veuillez envoyer un message à debian-l10n-french@lists.debian.org.

Juin 2015 util-linux